Jean-Pierre TETU, 1er mai 2013

L’espace St Roch comme entrée Ouest de la ville

La gare St Roch est la gare oubliée d’Amiens. Malgré sa fréquentation en hausse, elle reste relativement peu connue et donc absolument pas reconnue.
A l’aune de sa situation, nous pourrions en faire un espace de jonction et d’intermodalité, en quelque sorte, redonner à « l’espace St Roch » un rôle central dans l’entrée Ouest de la ville.

L’un des fondements de l’urbanisme écologique est de diminuer progressivement la place de la voiture à Amiens. Que ce soit pour raison de santé (particules fines, métaux lourds, etc.), par souci de maîtrise du foncier ou simplement pour rendre la ville plus humaine, chaleureuse et conviviale, diminuer la place de la voiture, c’est imaginer, appliquer, choisir et financer des modes de déplacements collectifs, doux, respectueux de la planète comme des citoyens.

Quand on se penche un peu sur la place, aujourd’hui consacrée à la voiture individuelle, on remarque l’espace - au sens de surface d’emprise - qui est mobilisé et qui pourraient être utilisés autrement, avec des aménagements simples et peu coûteux.

Logements ou espaces de « vivre ensemble », les surfaces sont impressionnantes. Aussi, je reviendrai dans une prochaine contribution sur l’impérieuse nécessité d’un véritable urbanisme écologique qui repense la ville et la développe harmonieusement.

Repenser la place de la voiture n’est plus une douce utopie d’écolos surannés, de bobos fantasques et irresponsables, c’est devenu une nécessité absolue. La question de la mobilité est devenue centrale dans notre ville.

Cela ne veut pas dire non plus bannir la voiture, l’interdire de ville, ce serait improductif socialement et économiquement. Nous estimons au contraire que la voiture doit être considéré comme un des multiples moyens de transports de la métropole et que nous devons agir pour qu’elle n’en soit plus un élément indispensable. L’avenir des transports à Amiens passe inévitablement par la multimodalité et l’intermodalité.

Les grands mots sont lâchés et la gare St Roch pourrait en être l’illustration parfaite !

En renforçant la présence du rail, en utilisant la place devant la gare pour y insérer un nœud d’intermodalité avec le tramway, le vélo et les bus, nous proposons que la gare St Roch devienne l’une des deux gares de la ville (non plus la deuxième), tandis que nous suggérons de redynamiser les quartiers contigus. La Hotoie, le quartier Friand, l’interface SNCF entre la gare et l’hippodrome demeurent des espaces en devenir.

Le futur tramway, le transfert des activités hospitalières au Sud en 2016 ainsi que la mise en service du prolongement du boulevard de Strasbourg constituent une occasion unique de repenser cet espace.

La gare St Roch comme « entrée Ouest » qui pourrait être valorisée comme la porte vers la côte et la « grande gare » comme entrée Est, comme porte vers Paris.

Nous proposons :

- De déplacer l’ensemble du trafic voiture coté « station service » ;
- D’assurer une meilleure continuité entre l’avenue Foy, le boulevard Faidherbe et le Boulevard Carnot en participant ainsi à la constitution d’un véritable anneau périphérique de l’hyper centre d’Amiens ;
- De créer une grande place entre le monument aux morts et la gare afin d’y accueillir les différents reports modaux ;
- De créer sur la place un marché.

Mise à jour le 1er mai 2013
comments powered by Disqus