Emilie Thérouin, Jean-François Vasseur, 13 mars 2013

Pour l’organisation d’une primaire à Amiens dès 2013 !

L’hypothèse d’organiser des primaires pour la prochaine échéance municipale lancée par le maire sortant peut s’inscrire dans une démarche d’ouverture et de renouveau démocratique. Aussi, il nous semble que des primaires seront utiles et constructives si et seulement si elles répondent à plusieurs conditions dont il convient d’avoir confirmation.

Nous refusons de nous plier purement et simplement à un processus de préparation programmatique maîtrisé par les seuls appareils et à des négociations tactiques de parti à parti. Certaines déclarations récentes tentent d’imposer à nouveau ce scénario dépassé. Elles renvoient pourtant à des pratiques qui ont beaucoup nui à l’image des organisations qui s’y sont prêtées.

Par-delà les modalités pratiques d’organisation, plusieurs principes doivent être posés. Si les primaires envisagées sont une simple affaire interne au PS visant à apprécier les poids respectifs des sections amiénoises, elles ne présentent aucun intérêt. Pour les mêmes raisons, nous n’aurons aucune considération pour une compétition de type « Miss Amiens », visant à la désignation d’une tête de liste par ovation dans la grande tradition du culte de la personnalité.

Nous pensons que les primaires peuvent devenir un moment de démocratie et un atout électoral décisif dès lors qu’elles seront ouvertes à toutes les sensibilités de gauche, organisées ou non, et qui souhaiteront y participer. L’objectif ne doit pas en être seulement la désignation d’une tête de liste, mais l’affirmation de grandes orientations d’une politique locale qui engagera durablement Amiens et la métropole, la définition des priorités du mandat, la présentation des projets phares qui y correspondent, ainsi que les modalités pratiques et financières de leur concrétisation. La sélection des candidats susceptibles de constituer une liste de large rassemblement pouvant bien évidemment découler de ce moment de démocratie participative.

Les primaires amiénoises peuvent être un moment privilégié d’agitation citoyenne, d’inventivité et d’initiative populaires, de participation et de cohésion sociales, de fêtes et de réconciliation avec la chose publique.

Il nous apparaît que toutes les sensibilités de l’écologie politique et de la gauche en général, collectives ou individuelles, doivent jouer un rôle moteur et infléchir significativement les orientations d’une gestion locale pour les années à venir, années qui seront décisives, tant pour notre territoire que pour nos concitoyens.
Nous sommes convaincus qu’un certain nombre d’élus au conseil municipal, porteurs d’un bilan et d’une expérience, en dehors d’appartenance partisanes éventuelles, a un rôle particulier à jouer dans un rassemblement de compétences diverses et d’enthousiasmes renouvelés, capables d’imposer une marque solidaire et ambitieuse au projet qui sera proposé aux Amiénois en 2014, dans un contexte économique et politique particulièrement défavorable.

Nous prônons l’innovation locale, la solidarité, la sobriété, la transition économique et la citoyenneté. Nous nous engageons contre les a priori partisans, l’entre soi, le népotisme, le clientélisme et l’achat de la paix sociale. Refusant de considérer nos concitoyens comme des clientèles, nous souhaitons œuvrer pour tous les Amiénois.

Nous sommes disposés à débattre très largement de ces orientations et à participer à la mise en œuvre concrète d’un projet de ville à 30 ans, afin de porter enfin une ambition pour Amiens.

C’est pourquoi nous nous déclarons candidats au débat dans le cadre des primaires amiénoises.

- organisation d’une primaire à gauche à la rentrée 2013
- organisation d’un débat sur 6 mois
- la primaire à gauche doit être ouverte à tout-e candidat-e se reconnaissant dans les valeurs traditionnelles de la gauche républicaine
- la primaire à gauche doit s’inscrire dans le refus du culte de la personnalité la primaire à gauche ne doit être ni une affaire interne au Parti socialiste ni un sondage de popularité

Mise à jour le 13 mars 2013
comments powered by Disqus